Gilles de Robien

Gilles de Robien est un homme politique français. Il a été ministre de l’Équipement et des Transports de 2002 à 2005 et ministre de l’Éducation nationale de 2005 à 2007.

Conflits d’intérêts

Gilles de Robien est issu d’une famille catholique pratiquante. 1L’Express, 7 mai 2002 2Libération, 2 septembre 2005

Gilles de Robien est décoré de l’Ordre du Ouissam alaouite, ordre honorifique marocain. 3Brochure de candidature à la direction générale du BIT, (p. 12), via le Ministère de l’Europe et de Affaires étrangères

Gilles de Robien a participé à la création de l’Université Paris Sorbonne à Abu-Dhabi (Émirats Arabes Unis) en 2006, et du Centre Franco-chinois de l’Université de Tonji en 2007. 4Brochure de candidature à la direction générale du BIT, (p. 7), via le Ministère de l’Europe et de Affaires étrangères

Résumé de son action

Promoteur de l’immigration extra-européenne et dissolvant de la citoyenneté française.

Citations europhobes

Août 1996 : il prend position en faveur des immigrés clandestins de l’église Saint-Bernard : « Ah oui, c’est comme ça qu’on fait de la politique quand se pose un problème de cette importance, les cloisons doivent s’estomper face à un problème humain. » 5Libération, 26 août 1996

3 mai 2000 : il prend position en faveur du droit de vote des étrangers aux élections locales : « Nous sommes parmi les tout derniers en Europe à accorder le droit de vote aux étrangers ; nous avons le triste privilège de partager cette position retardataire avec l’Autriche. ». 6Assemblée nationale, 3 mai 2000

Démentis et regrets

Pas de démenti ni de regret

Barre latérale