François Hollande

François Hollande est un haut fonctionnaire et homme politique français. Il a été Premier secrétaire du Parti socialiste de 1997 à 2008, et président de la République de 2012 à 2017.

Conflits d’intérêts

 

Résumé de son action

Apologiste de l’immigration non-européenne, apologiste de l’islam et dissolvant de la citoyenneté française.

Citations europhobes

2012 : « J’accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans. » 1Le Monde, 17 septembre 2012 Promesse de campagne présidentielle.

7 février 2014 : « L’islam et la démocratie sont compatibles ». 2Le Parisien, 7 février 2014 3Europe 1, 7 février 2014 Déclaration devant le parlement de Tunisie.

15 décembre 2014 : il évoque « la peur sciemment installée d’une religion, l’islam, qui, d’une façon inacceptable, est présentée par certains comme incompatible avec la République », 4France Info, 15 décembre 2014 lors d’un discours au Musée de l’histoire de l’immigration à Paris, un mois avant la série d’attentats islamistes de janvier 2015 en France.

15 janvier 2015 : « Ce sont les musulmans qui sont les premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme, de l’intolérance. » 5France 24, 15 janvier 2015 6France Info, 15 janvier 2015 Déclaration à l’Institut du monde arabe, une semaine après l’assassinat des caricaturistes français de Charlie Hebdo par un commando djihadiste.

15 janvier 2015 : « L’islam est compatible avec la démocratie ». 7France Info, 15 janvier 2015 8Libération, 15 janvier 2015 Déclaration à l’Institut du monde arabe, une semaine après l’assassinat des caricaturistes français de Charlie Hebdo par un commando djihadiste.

3 septembre 2015 : « Face au drame des réfugiés, nous proposons avec Angela Merkel un mécanisme d’accueil permanent et obligatoire en Europe. » 9Twitter, 3 septembre 2015 10Twitter, 3 septembre 2015, via le Consulat général de France à Thessalonique

Démentis et regrets

Dans des propos recueillis par les journalistes Gérard Davet et David Lhomme, François Hollande a semblé exprimer, sinon des regrets, du moins la vague intuition que sa politique d’ouverture à l’islam était porteuse de grands dangers :

Le seuil de tolérance? « Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là. » Et de prendre l’exemple des professeurs devant les nouveaux immigrés. « C’est Sisyphe! On les fait parler français, et puis arrive un autre groupe, et il faut tout recommencer. Ça ne s’arrête jamais (…). Donc, il faut à un moment que ça s’arrête. » L’islam? « Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute. » Le voile? « Un asservissement. » Les migrants? « On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats. » La sécession des territoires? « Comment peut-on éviter la partition? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire: la partition. » 11Gérard Davet et David Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça…, via Le Figaro, 12 octobre 2016

Barre latérale